Catégories
Chirurgie Circulatoire Pratique

Kiné drainage lymphatique : tout ce que vous voulez savoir !

Kiné drainage lymphatique : quand ? Comment ? Pourquoi ? Est-ce utile ? Est-ce remboursé ? Toutes les réponses à vos questions !

« Kiné drainage lymphatique » est une association de mots qui ne choquera personne.

Mes patients me parlent souvent de drainage lymphatique. On m’appelle fréquemment pour bénéficier spécifiquement de drainage lymphatique. Des médecins prescrivent régulièrement du drainage lymphatique. Pourtant, il existe assez peu de situations où cette technique présente un réel intérêt. 😐

Quand est-il justifié de recourir à un kiné pour du drainage lymphatique ? Qu’est-ce qu’un problème lymphatique ? Peut-on se faire un drainage lymphatique soi-même ?

Dans cet article, je réponds à ces questions et plus encore. À la fin de votre lecture, vous saurez tout (ou presque) sur le drainage lymphatique… Bonne lecture !

Sommaire

Drainage, massage lymphatique, massage drainant, etc. : est-ce la même chose ? 🤔

Dans le domaine du drainage lymphatique, il existe tout un tas de mots et expressions distinctes. Afin de s’éclaircir les idées, je vous propose de d’abord de faire un petit point terminologique.

Drainage et massage lymphatique

Le mot « drainage » peut aussi bien faire référence à :

  • une technique, laquelle vise à activer ou faciliter l’évacuation d’un excès de liquide dans une partie de votre organisme ;
  • le processus d’évacuation en lui-même.

Et donc quand on parle de « drainage lymphatique », le terme « lymphatique » précise que le liquide dont il est question passe par les vaisseaux lymphatiques.

Quant à l’expression « massage lymphatique », elle fait uniquement référence à un groupe de techniques à visée. Le « drainage lymphatique » est une technique possible de massage lymphatique.

Massothérapie et drainage

Le terme « massothérapie » désigne l’ensemble des techniques de massage. Le massage lymphatique est donc un sous-ensemble de la massothérapie. Et le drainage lymphatique est lui-même un sous-ensemble du massage lymphatique.

Kiné drainage lymphatique : iconographie des différents sous-groupes de la massothérapie.
Différents sous-ensembles de la massothérapie

Drainage et drainage lymphatique

Le drainage est le processus d’évacuation d’un excès de liquide dans une partie de l’organisme. Ce liquide peut-être :

  • du sang 🩸 (comme dans un hématome ou une ecchymose) ;
  • du liquide interstitiel 💧: il s’agit du liquide qui se situe dans l’espace entre les capillaires (les microscopiques terminaisons des vaisseaux sanguins) et toutes les cellules de votre corps ;
  • du liquide cérébro-spinal, dans lequel baigne votre cerveau 🧠 et votre moelle épinière.

Tout comme pour votre sang, il existe une circulation du liquide interstitiel. Cette circulation se fait :

  • dans les deux sens via les capillaires sanguins (il sort et entre du liquide interstitiel par leur intermédiaire) ;
  • à sens unique à travers la tuyauterie lymphatique, laquelle constitue un véritable réseau parallèle à vos vaisseaux sanguins.

On parle de « lymphe » pour désigner le liquide contenu dans le système lymphatique. Et c’est pourquoi on parle de « drainage lymphatique » pour désigner la circulation de liquide à l’intérieur de ce système.

Drainage lymphatique manuel 💆🏻‍♀️

L’expression « drainage lymphatique » peut à la fois désigner :

  • le processus de drainage naturel du liquide interstitiel à travers le système circulatoire lymphatique ;
  • un groupe de techniques de massage utilisé par différents professionnels dans le monde. Ces techniques ayant pour but de stimuler et d’augmenter le processus de drainage dans le système lymphatique.

Quand on parle de « drainage lymphatique manuel », c’est au groupe de technique de massage auquel on fait référence.

Qu’est-ce qu’un problème lymphatique ?

Se demander si oui ou non on souffre d’un problème lymphatique ne vient jamais en premier. D’abord, on constate un gonflement plus ou moins important d’une partie du corps (bras, main, jambe, pied, etc.). Ensuite seulement émerge la question : est-ce un problème lymphatique ?

La réponse à cette question est bien sûr cruciale pour pouvoir décider de la conduite à tenir. On parle de problème lymphatique quand le système circulatoire lymphatique est défaillant.

Une défaillance de votre système lymphatique peut résulter de :

  • une anomalie congénitale 🚼 ;
  • un traumatisme 💥 (une chirurgie de cancer du sein, un accident de voiture, etc.).

Quand on est certain que le gonflement d’un membre résulte d’une défaillance du système lymphatique, on parle alors de lymphœdème.

⚠️ Attention : il existe de nombreux cas de gonflement d’une partie du corps qui ne viennent pas d’un problème lymphatique ! L’insuffisance veineuse chronique en est un exemple.

Kiné drainage lymphatique : quelles indications ?

En France et dans un cadre pathologique, le kinésithérapeute est le professionnel de choix pour bénéficier d’un drainage lymphatique. Dans cette section, je passe en revue les indications courantes de ce groupe de techniques.

Attention : par « indication » j’entends un problème clinique pour lequel :

  • il arrive que les kinés utilisent le drainage lymphatique dans leur prise en charge ;
  • il arrive que les patients sollicitent les kinés pour qu’ils utilisent le drainage lymphatique ;
  • il arrive que les médecins prescrivent de la kiné pour du drainage lymphatique.

Cela ne veut pas forcément dire que le drainage est réellement efficace pour le problème clinique en question !

Par la suite, je reviens plusieurs fois sur la thématique de l’efficacité du drainage lymphatique.

Le drainage lymphatique en post opératoire

Quelle que soit la nature de votre opération chirurgicale, il y a de fortes chances qu’un gonflement (œdème) se présente à l’endroit de la zone opérée. Il s’agit d’un phénomène normal qui va s’estomper avec le temps ⏳.

Drainage lymphatique & œdèmes post-opératoires : est-ce utile ?

Des techniques de drainage lymphatique sont fréquemment utilisées par les kinés pour traiter ce type d’œdème post-opératoire.

Ces techniques de drainage permettent-elles d’accélérer la disparition du gonflement ? Rien n’est moins sûr… En particulier quand on connait les résultats des études sur l’efficacité du drainage lymphatique pour son indication reine : le lymphœdème post-chirurgie de cancer du sein.

Inconvénients du drainage lymphatique pour les œdèmes post-opératoires :

L’utilisation du drainage lymphatique pour les œdèmes post-chirurgie présente les inconvénients suivants :

  • vous êtes dépendant du thérapeute ☹️;
  • le temps dédié à la technique est du temps qui n’est pas dédié à une autre technique dont on sait que :
    • elle a un effet circulatoire puissant ;
    • elle présente des bénéfices collatéraux.

Exemple de la prothèse de genou 🧎🏻‍♀️

Prenons l’exemple d’un patient opéré d’une prothèse de genou. Il est recommandé qu’il marche avec une attelle et des cannes béquilles dès qu’il le peut après l’opération. Son genou va rester gonfler plusieurs mois. S’il a 30 minutes à consacrer à sa rééducation, vaut-il mieux qu’il les consacre à se faire faire un drainage ou à marcher (quitte à faire des pauses) ?

Le fait de s’adonner à la pratique régulière de la marche présente de nombreux avantages en matière🚶🏻‍♂️:

  • d’entretien de la mobilité articulaire🧘🏻;
  • d’activation circulatoire ;
  • d’entretien musculaire 💪 ;
  • de sollicitation cardio-respiratoire 🫀;
  • de régulation pondérale ⚖️ ;
  • de coût et d’autonomie ! C’est gratuit et bien souvent vous n’aurez besoin de personne 🆓.

Personnellement, en tant que professionnel, je préfère systématiquement orienter vers des approches actives comme la marche (VS passives, comme le drainage lymphatique).

Le drainage lymphatique des bras

Un gonflement d’un bras peut être lié ou non à un problème lymphatique. Si c’est le cas, on parle alors de lymphœdème du membre supérieur.

L’apparition d’un lymphœdème du membre supérieur est typique après une chirurgie de cancer du sein. On parle alors de lymphœdème secondaire du membre supérieur (par opposition à lymphœdème primaire, lorsqu’il y a anomalie congénitale du système lymphatique).

Les lymphœdèmes secondaires du membre supérieur est la forme la plus fréquente de lymphœdème.

Conséquences négatives possibles d’un lymphœdème

Les conséquences négatives possibles d’un lymphœdème du bras sont :

  • une gêne esthétique 🪞;
  • une gêne fonctionnelle, c’est-à-dire une moindre capacité à utiliser son bras dans la vie de tous les jours en raison de son poids ;
  • la survenue de douleurs d’épaule à cause du poids plus important du bras ;
  • le développement d’un érysipèle (ou érésipèle), infection bactérienne de la peau 🦠. La peau se trouve en effet mise en tension permanente à cause du gonflement, ce qui a tendance à la fragiliser.

Gestion d’un lymphœdème du bras

Les grandes lignes de la gestion d’un lymphœdème du bras sont :

  • la mise en place d’un système de bandages compressifs spécifiques ;
  • la pratique d’exercices gymniques réguliers des membres supérieurs 🤸 ;
  • des soins cutanés réguliers et poussés du bras (pour prévenir les risques d’érysipèle) 🚿;
  • le drainage lymphatique manuel, réalisé en général avant la mise en place des bandages.

Le drainage lymphatique manuel apporte-t-il vraiment une valeur ajoutée par rapport aux autres mesures ? Je reviens sur ce point dans une section spécifique sur l’efficacité du drainage lymphatique (plus bas dans l’article).

Le drainage lymphatique des jambes

Si vous souffrez d’œdème sur une ou sur les deux jambes, il est capital que vous soyez assuré de l’origine du problème. Au plus basique, il faut se demander :

  • Est-ce un problème lymphatique ? Autrement dit, le gonflement résulte-t-il d’une défaillance de mon système lymphatique ?
  • Est-ce un problème veineux ? Est-ce mon système veineux qui est altéré ?

Être bien au clair sur ces questions est crucial. Selon que votre problème de base soit lymphatique ou veineux, la prise en charge est différente.

En pratique, je suis régulièrement sollicité par des personnes souhaitant du drainage lymphatique des jambes pour des problèmes veineux (pour les deux jambes en général). Deux problèmes se posent alors :

  • s’il est incertain que le drainage lymphatique manuel soit efficace pour les œdèmes lymphatiques, ça l’est encore plus pour les œdèmes veineux (présents dans l’insuffisance veineuse chronique par exemple) ;
  • la prise en charge des œdèmes lymphatiques est beaucoup plus lourdes que la « simple » réalisation d’un drainage de temps en temps (qui doit prendre, mine de rien, 30 à 45 minutes par membre…) :
    • il faut qu’il soit très régulier ;
    • il faut impérativement qu’il soit associé à un système de bandages compressifs spécifique ;
    • il faut qu’il s’accompagne de sollicitations actives régulières du ou des membres (pour les jambes, la simple marche sera une activité de choix).

Voilà pourquoi il est important d’y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans cette aventure contraignante et au résultat peu assuré. 🤔

Jambes sans repos

Le syndrome des jambes sans repos est une affection neurologique. Son symptôme principal est une envie irrésistible de bouger les jambes. Cette condition peut entraver sérieusement le sommeil des personnes qui en souffre. 🥱

À ma connaissance, il n’existe hélas aucunes bonnes raisons de penser que le drainage lymphatique manuel puisse être utile pour ce syndrome. Au mieux, il pourrait avoir un effet transitoire au moment de son application et peu de temps après. Il est toutefois peu vraisemblable que l’effet dure suffisamment longtemps pour améliorer la qualité de sommeil des patients.

En 2022, l’approche thérapeutique du syndrome des jambes sans repos est essentiellement pharmacologique [1]. 💊

Parmi les approches non-pharmacologiques, la littérature médico-scientifique mentionne [1] :

  • d’éviter des substances psycho-actives comme l’alcool, le tabac et la caféine ; 🍷🚬☕>>>🚮
  • de pratiquer des exercices physiques à un niveau modéré au plus ; 🚲
  • de maintenir de saines habitudes de sommeil (par exemple, heures de couché et de levé régulières) ; 😴
  • d’apprendre des techniques de relaxation et de méditation qui pourront être utilisées pendant la nuit ; 🧘🏻
  • d’éviter de se forcer à dormir à tout prix ;
  • de s’engager dans du coaching motivationnel ou dans une thérapie cognitivo-comportementale.

Varices

Les varices sont des veines élargies et déformées de manière permanente. Cette condition résulte de facteurs héréditaires et est associée à des situations de vie spécifiques telles que :

  • grossesse ;
  • obésité ;
  • ménopause ;
  • avancée en âge ;
  • Etc.

En 2022, l’approche curative des varices est exclusivement chirurgicale [2]. À ma connaissance, il n’y a malheureusement aucune bonne raison de penser que le drainage lymphatique puisse être utile pour cette affection.

Jambes lourdes

La sensation de jambes lourdes est un symptôme typique de l’insuffisance veineuse, même si on peut la retrouver liée à d’autres maladies.

Il est plausible que le drainage lymphatique manuel améliore la sensation de jambes lourdes sur le très court terme. C’est possible aussi pour d’autres techniques de massage.

Insuffisance veineuse

Une insuffisance veineuse chronique peut générer un gonflement (œdème) des deux jambes. Cette affection se retrouve typiquement les personnes :

  • âgées ;
  • de sexe féminin ;
  • en situation d’obésité ;
  • enceintes ;
  • ayant souffert d’une thrombose veineuse profonde ;
  • ayant été affectées par un traumatisme sur une ou les deux jambes ;
  • avec des antécédents familiaux de varices.

Le drainage lymphatique ne fait pas partie de la stratégie moderne de prise en charge de l’œdème de l’insuffisance veineuse [3]. Il manque en effet de preuves et de raisons plausibles quant à son intérêt pour cette condition.

La ligne de gestion actuelle de l’insuffisance veineuse chronique repose sur [3] :

  • le port de bas de contention adaptés ;
  • l’évitement de certaines postures (par exemple, croiser les jambes lors d’une assise prolongée) ;
  • la surélévation régulière quotidienne des jambes ;
  • la modification de certaines habitudes de vie telles que :
    • envisager l’arrêt du tabac ; 🚬>>>🚮
    • augmenter son volume de marche ; 🚶🏻‍♂️
    • pratiquer plus d’activité physique ;
    • envisager de perdre du poids ; ⚖️
  • la pratique régulière de mouvements spécifiques des chevilles pour activer la circulation sanguine même en position assise ou allongée. 🦶

Des approches médicamenteuses et chirurgicales peuvent aussi être proposées au cas par cas.

D’une manière générale, une prise en charge active est à privilégier par rapport à une prise en charge passive. On retrouve ce principe dans le cadre de la gestion de la douleur chronique. Se faire masser ou drainer manuellement rentre dans le cadre des prises en charge passives.

Drainage lymphatique et cancer

Les suites d’une chirurgie d’un cancer du sein est la situation typique dans laquelle se pose la question de l’intérêt du drainage lymphatique. En effet, selon la chirurgie réalisée, il se peut que des ganglions lymphatiques soit retirés dans la région de l’aisselle.

L’ablation de ganglions lymphatiques constitue une authentique lésion du système lymphatique. Cette lésion va entraîner une perturbation de la circulation lymphatique locale, laquelle peut résulter en un œdème lymphatique du bras (« lymphœdème »).

Dans ces circonstances, le drainage lymphatique des bras fait partie de la ligne de prise en charge standard. À ce titre, je vous invite à lire la rubrique de cet article qui y est spécifiquement consacrée : le drainage lymphatique des bras.

Le drainage lymphatique de la main 👋

La prise en charge d’un lymphœdème secondaire de la main est similaire à celle du bras. C’est pourquoi je vous convie à consulter la section spécifique de cet article dédiée au drainage lymphatique des bras.

Drainage lymphatique d’un œdème post traumatique

La question du drainage lymphatique d’un œdème post traumatique (une entorse de cheville par exemple) est identique à celle d’un œdème en post chirurgie. Voilà pourquoi je vous invite à lire la sous-partie spécifique de cet article « Le drainage lymphatique en post opératoire ».

En attendant, je résume ici les idées centrales :

  • un œdème post traumatique disparaît de lui-même avec le temps, quoi qu’on fasse ; ⏳
  • il n’existe aucune bonnes raisons de penser que le drainage lymphatique manuel accélère le processus ;
  • le temps que l’on passe à « se faire drainer » et du temps qu’on ne consacre pas à autre chose réellement utile.

Quels sont les différentes méthodes de drainage lymphatique ?

La méthode du drainage lymphatique manuel a été inventée par Emil Vodder dans les années 1930. Elle s’appuie sur les principes généraux suivant [4] :

  • la personne en position allongée ; 🛏️
  • des exercices ventilatoires sont réalisées en début de séance ; 🫁
  • au cours de la séance, sont réalisés méthodiquement :
    • un pompage manuel de certains ganglions lymphatiques ;
    • l’application d’une technique de massage particulière (lente, rythmique et relativement superficielle).

Des variations dans la mise en œuvre de ces principes généraux nont conduit à des variantes de la méthodes de départ comme [4] :

  • la méthode Földi ;
  • la méthode Casley-Smith ;
  • la méthode Leduc.

Il existe probablement plusieurs autres variantes. (Certains thérapeutes apprécient de pouvoir donner leur nom à une technique ou méthode 🐓.)

Quelque soit la méthode ou variante, une question importante pour les patient·es est : est-ce efficace ? Est-ce que ça marche ? Voyons cela maintenant.

Efficacité du drainage lymphatique : est-il efficace ?

Au fil de cet article, nous avons vu qu’il n’y avait hélas aucune bonnes raisons de penser que le drainage lymphatique soit efficace pour :

  • les œdèmes post-opératoires, après une prothèse de genou par exemple (hors chirurgie du cancer du sein) ;
  • les œdèmes post-traumatiques (par exemple, après une entorse de cheville) ;
  • les œdèmes veineux ;
  • les jambes sans repos ;
  • les varices ;
  • les œdèmes liés à une insuffisance veineuse chronique.

Il est assez plausible cependant que le drainage lymphatique manuel est améliore à court terme la sensation de jambes lourdes.

Qu’en est-il pour l’affection principale pour laquelle le drainage lymphatique manuel est généralement indiquée ? Qu’est-il pour un lymphœdème secondaire d’un membre supérieur après une chirurgie de cancer du sein ?

Examinons à ce sujet la littérature scientifique récente. Mais avant cela, faisons un rapide point sur les enjeux.

La revue Cochrane de 2015 [5]

La Cochrane est une organisation internationale à but non lucratif. Elle a pour objectif de réaliser des synthèses des études sur l’efficacité des traitements de santé 📚. C’est ce qu’elle a fait en 2015 pour le drainage lymphatique manuel après pour lymphœdème après traitement du cancer du sein. Voici un extrait de la conclusion :

Le DLM est sûr et pourrait conférer un bénéfice supplémentaire au bandage de compression pour réduire le gonflement. […] Ce résultat doit cependant être confirmé par des données randomisées. […] Les résultats étaient contradictoires pour la fonction (amplitude des mouvements) et non conclusifs pour la qualité de vie.

Autrement dit, les résultats d’alors ne sont pas particulièrement enthousiasmants. Voyons maintenant ce qu’il en est depuis 2015.

Depuis 2015

Au moins deux nouvelles études [6,7] jettent le doute sur l’intérêt du drainage lymphatique manuel en post chirurgie de cancer de sein.

La première, publiée en 2018, conclut ainsi (traduction personnelle) :

Le drainage lymphatique manuel n’apporte pas de bénéfice supplémentaire en matière de réduction de volume chez les patientes ayant eu un cancer du sein.

La seconde, publiée en 2021, conclut quant elle comme cela (traduction personnelle) :

Les résultats de l’étude ont indiqué que les deux approches thérapeutiques ont été efficace pour les patientes souffrant d’un lymphœdème lié à un cancer du sein. Cependant, aucun effet additionnel du drainage lymphatique manuel n’a été trouvé concernant le pourcentage de réduction du volume du bras dans la phase intensive de traitement.

Le protocole de prise en charge a donc été aussi efficace avec et sans le drainage lymphatique manuel. Autrement dit, le drainage lymphatique manuel semble avoir été inefficace.

Conclusion

Pour mémoire, les grandes lignes de la prise en charge du lymphœdème post-chirurgie du cancer du sein consiste à :

  • appliquer des bandages compressifs adaptés ;
  • pratiquer régulièrement des exercices pour les membres supérieurs 🤸;
  • réaliser des soins de la peau réguliers et approfondis (pour prévenir le risque d’infection) 🚿;
  • le drainage lymphatique manuel.

Si l’on fait confiance aux résultats des études, il est fort possible que le drainage lymphatique manuel soit superflu. Bonne nouvelle : tout le reste semble efficace ! 🎉

Drainage lymphatique avec un kiné : à quel prix ? 💶

Le prix d’un drainage lymphatique avec un kiné varie selon deux types de situation :

  1. soit le kinésithérapeute réalise son acte dans le cadre d’un conventionnement avec l’Assurance maladie. Dans ce cas, le prix est encadré (16 à 36 euros selon le problème et le lieu de soins).
  2. soit le professionnel exerce dans un cadre hors conventionnement. Ici, le prix est relativement libre. Il peut atteindre entre 50 et 100 euros pour donner un ordre d’idée.

Kiné drainage lymphatique : remboursé ou non ? 💰

Si vous avez une ordonnance médicale, le kinésithérapeute peut vous prendre en charge dans un cadre conventionné. À ce titre, vous êtes remboursé.

Dans le cas où vous ne disposez pas d’ordonnance, vous ne pouvez bénéficier de ces soins de kinésithérapie conventionnés. Dans ces circonstance, vous n’êtes pas remboursé.

Kiné drainage lymphatique : une ordonnance est-elle nécessaire ? 📃

Pour obtenir un drainage lymphatique d’un kiné, une ordonnance médicale est nécessaire dans deux cas :

  • vous souhaitez obtenir un remboursement de la prise en charge du kinésithérapeute ;
  • le kiné que vous consulté souhaite vous prendre en charge dans un cadre conventionné (que vous désireriez être remboursé ou non).

Peut-on se faire un drainage lymphatique soi-même ?

Oui, on peut se faire un drainage lymphatique soi-même ! C’est plus ou moins compliqué selon la partie du corps à traiter, mais c’est possible. On trouve sur le web quantité de ressources expliquant comment faire.

📚 RÉFÉRENCES 📚

[1] Vlasie, A., Trifu, S.C., Lupuleac, C., Kohn, B., & Cristea, M.B. (2022). Restless legs syndrome: An overview of pathophysiology, comorbidities and therapeutic approaches (Review). Experimental and Therapeutic Medicine, 23, 185.

[2] Ricardo de Ávila Oliveira, Andréa Castro Porto Mazzucca, Daniela Vianna Pachito, Rachel Riera, José Carlos da Costa Baptista-Silva (2018) Evidence for varicose vein treatment: an overview of systematic reviews. Sao Paulo Medical Journal 136 (04).

[3] Berti-Hearn, Linda MSN, RN, CWOCN; Elliott, Brenda PhD, RN, CNE Chronic venous insufficiency, Nursing: December 2019 – Volume 49 – Issue 12 – p 24-30.

[4] https://www.physio-pedia.com/Manual_Lymphatic_Drainage

[5] Ezzo, J., Manheimer, E., McNeely, M. L., Howell, D. M., Weiss, R., Johansson, K. I., Bao, T., Bily, L., Tuppo, C. M., Williams, A. F., & Karadibak, D. (2015). Manual lymphatic drainage for lymphedema following breast cancer treatmentThe Cochrane database of systematic reviews, (5), CD003475.

[6] Tambour, M., Holt, M., Speyer, A. et al. Manual lymphatic drainage adds no further volume reduction to Complete Decongestive Therapy on breast cancer-related lymphoedema: a multicentre, randomised, single-blind trialBr J Cancer 119, 1215–1222 (2018).

[7] Sen, E. I., Arman, S., Zure, M., Yavuz, H., Sindel, D., & Oral, A. (2021). Manual Lymphatic Drainage May Not Have an Additional Effect on the Intensive Phase of Breast Cancer-Related Lymphedema: A Randomized Controlled TrialLymphatic research and biology19(2), 141–150.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s